Collar x Malice : Special Stories [2]

Voici la traduction de la deuxième histoire spéciale.

【Deuxième réunion de rapport d’enquête】


— Un certain jour de décembre, dans l’agence de détective

Kei Okazaki「Dites, qu’est-ce que vous savez d’Ichika-chan ?」

Mineo Enomoto「Aah… A chaque fois, c’est la même chose… Encore une entrée par infraction.」

Kei Okazaki「Quoi ? Aujourd’hui je suis pourtant bien entré par la porte. J’ai même frappé.」

Aiji Yanagi「Ne te vantes pas de faire des choses évidentes. Même si ça semble correct en apparence, le fait que tu forces l’entrée ne change rien. Mais au fait… Tu causes aussi des problèmes à Hoshino ? 」

Kei Okazaki「Haha, Yanagi-san est vraiment anxieux. Rassurez-vous. En tant que collègue, on s’entend bien.」

Mineo Enomoto「Ça ne nous rassure pas du tout. … Hmm ? Au fait normalement, il faudrait éviter de révéler que Hoshino fait partie de la police, non ? Parce que ce serait embêtant que l’on fasse des recherches sur elle.」

Kei Okazaki「Ah, à ce propos, avoir le même contexte que l’histoire du jeu était embettant alors n’y fais pas attention.」

Aiji Yanagi「Ne parle pas de l’histoire principale. … De tout façon, on a compris que le cacher à Okazaki n’a aucun sens.」

Kei Okazaki「Aujourd’hui, je suis venu pour vous montrer des facettes que vous ne connaissez pas d’elle.」

Mineo Enomoto「Des facettes que l’on ne connait pas… mais, O-Okazaki…! Nnne me dis pas que tu lui as fait des choses inappropriées–」

Kei Okazaki「Hein ? Comme vous avez quitté la police, vous ne savez pas comment elle se débrouille habituellement, non ? Je pensais que vous voudriez savoir des choses de son quotidien. Parce que ce projet s’appelle réunion de rapport.」

Mineo Enomoto「Ah, j-je vois… C’est dans ce sens là…」

Kei Okazaki「? A quel sens pensais-tu ?」

Mineo Enomoto「Eh bien, si tu me dis des facettes qu’elle ne montre pas à tout le monde, je pense… non non, rien du tout !!」

Aiji Yanagi「Okazaki. Nous n’avons pas l’intention d’investiguer plus que nécessaire. Elle aussi n’aimerai pas que l’on épie sa vie privée.」

Kei Okazaki「Mais vous faites des recherches sur elle, n’est-ce pas ?」

Aiji Yanagi「…」

Kei Okazaki「Parce que la situation est ce qu’elle est, ça me semble évident. Mais il y a des choses que l’on ne peut pas comprendre avec juste des données basiques. N’est-il pas important d’en connaître plus sur la personne ?」

Aiji Yanagi「…Déjà, Hoshino coopère avec nous pour l’enquête. Si l’on avait besoin de savoir ses amitiés et son mode de vie, je m’y interesserai. Celui qui décide de la nécessité de ces informations, ce n’est pas toi.」

Kei Okazaki「Haha, j’entends plutôt 『je n’ai pas envie de savoir』.」

Aiji Yanagi「…N’enquête pas sur moi non plus.」

Mineo Enomoto「H-Hé… On dirait que l’atmosphère est devenu électrique…」

Kei Okazaki「Désolé, désolé. Alors, regardons son travail au quotidien.」


— Un certain jour de décembre, Station de Shinjuku   Division régionale

Ichika Hoshino「Bonne fin de journée, Mochida-senpai. Est-ce que je peux vous demander de vérifier le rapport ?」

Masanobu Mochida「D’accord. …Hmm ? Hoshino… Tu sembles bien fatiguée.」

Ichika Hoshino「Hein ? Ah… En ce moment, je manque un peu de sommeil.」

Masanobu Mochida「Parce qu’il s’est produit une affaire nous mobilise en ce moment. Mais pour ceux qui font partie de la police, la santé est importante. N’en fais pas trop.」

Ichika Hoshino「Merci beaucoup. J’ai confiance en ma forme, donc ça ira.」

Masanobu Mochida「Je ne m’inquiète pas pour ça mais… Récemment, tu soupires beaucoup. Est-ce que tu ne ferais pas face à trop de stress ?」

Ichika Hoshino「Non, en fait… un peu dans ma vie privée. Je ne devrais pas le montrer. Excusez-moi de vous inquiéter.」

Masanobu Mochida「J’aimerai de temps en temps t’accompagner à boire un verre mais… Excuse-moi d’être un patron pathétique.」

Ichika Hoshino「Mais non, ne vous en faites pas…!  Vous devez également suivre le  correspondant tous les jours…」

Masanobu Mochida「Ah, je sais. Tu pourrais inviter Saeki. Si c’est lui, il peut écouter tes plaintes ou ce que tu veux. Quand il est saoule, ça peut devenir une compétition de plaintes par contre.」

Ichika Hoshino「Haha, c’est vrai. Mais Saeki-kun a l’air occupé–」

Yuzuru Saeki「Hooshino ! Qu’est-ce qu’il y a à mon sujet ?」

Ichika Hoshino「Saeki-kun !」

Masanobu Mochida「Quand on parle du loup. Saeki-kun, tu sèches le travail ?」

Yuzuru Saeki「Pas du tout. Je viens apporter le rapport. Donc, pourquoi vous parlez de moi ? …Est-ce que vous dites du mal de moi en disant que j’ai grossi ?」

Ichika Hoshino「Non mais,  le fait que tu as un peu grossi est une vérité.」

Yuzuru Saeki「Guh… Ne me le dis pas directement. Je m’en soucis pas mal !」

Masanobu Mochida「Je disais qu’elle avait l’air fatigué. Ces temps-ci, nous n’avons pas eu le temps de prendre une pause… Je lui ai alors proposé d’aller boire un verre avec toi.」

Yuzuru Saeki「Oh, si c’est pour ça c’est avec plaisir ! Ne sois pas si réservée, Hoshino. Je peux t’accompagner quand tu veux pourtant.」

Ichika Hoshino「Merci. Mais comme tu es envoyé à plusieurs endroits, je me suis dit que tu étais surement fatigué…」

Yuzuru Saeki「Je dirais que le saké et la fatigue sont deux choses différentes mais en buvant avec toi, ça me permettra aussi de me débarrasser de mon stress. Inutile de te retenir.」

Ichika Hoshino「D’accord. … Ah, mais ne bois pas trop. Saeki-kun, la dernière fois tu as fait n’importe quoi à cause du saké, pas vrai ?」

Yuzuru Saeki「Uuh… Je ferais attention…」

Masanobu Mochida「Il y a pas mal d’information sur les sorties à boire de Saeki-kun. Il y a aussi eu la fois où tu as été engueulé pour avoir emporté  le 『Fan-kun』 devant la station.」

Ichika Hoshino「Fan-kun… C’est le personnage mascotte de la police. C’est le grand personnage à l’entrée, n’est-ce pas ?」

Yuzuru Saeki「Aah… Quand je me suis réveillé le matin, il dormait à côté de mon lit…. J’ai cru que c’était la fin du monde…」

Masanobu Mochida「Tu l’as bien cherché. En tout cas, ce n’est pas une chose que la police doit faire.」

Yuzuru Saeki「Je me repentis… Quand je me suis levé et que je me suis rendu compte qu’il y avait quelqu’un, j’ai pensé 『C’est pas vrai, j’ai passé la nuit avec une jolie fille qui passait par là…?!』 mais en fait… 」

Ichika Hoshino「Ahah, la prochaine fois, faisons attention de ne pas trop boire.」


— Un certain jour de décembre, dans l’agence de détective

Kei Okazaki「On dirait qu’elle s’entend bien avec son patron et ses collègues de travail.」

Mineo Enomoto「Attends un peu, comment tu as eu cette reproduction vidéo ?! Tu es un voyeur ?!」

Kei Okazaki「Ce sont juste des images vidéo, non ? Si tu t’en soucis, on n’avancera pas.」

Aiji Yanagi「Bon… C’est une bonne chose d’avoir un bon environnement de travail. Hoshino est actuellement dans une situation difficile mentalement parlant. Si elle est proche de son patron et ses collègues, elle peut se reposer un peu.」

Mineo Enomoto「Au fait, ce gars là, Saeki. Je l’ai déjà vu avant mais ils ont l’air assez proche.」

Kei Okazaki「Tiens, Mineo-kun. Pourquoi tu t’énerves ?」

Mineo Enomoto「Quoi ?! Pourquoi je devrais m’énerver. Elle peut s’entendre avec qui elle veut… Je pensais juste qu’elle est insouciante pour aller boire dans une telle situation !」

Aiji Yanagi「Si c’est juste du saké, nous aussi nous en buvons. Ne lui en veut pas pour ça.」

Kei Okazaki「Ce n’est pas ça, Yanagi-san. Mineo-kun est juste un peu jaloux. Moi aussi j’ai déjà rencontré Mochida-san mais avec elle, on a l’impression que c’est son partenaire tellement ils s’entendent bien. Je les enviais.」

Mineo Enomoto「Tu les enviais… Tu veux t’entendre avec elle ?」

Kei Okazaki「Oui, bien sûr. Je veux en savoir plus sur Ichika-chan, donc je veux m’entendre avec elle.」

Mineo Enomoto「H-Hmm…」

Aiji Yanagi「…Ne fais rien qu’elle n’apprécierai pas.」

Kei Okazaki「D’accord-. Je ne ferais rien pour énerver Papa.」

Aiji Yanagi「Qu’en est-il vraiment…」


— Un certain jour de décembre, dans l’agence de détective

Kei Okazaki「Je suis venu-. Tiens, où sont Yanagi-san et Mineo-kun ?」

Kageyuki Shiraishi 「Il rentre soudainement… Ces deux-là sont sortis. Yanagi-kun a dit qu’il allait voir les lieux de l’incident, Mineo-kun l’accompagne peut-être ?」

Kei Okazaki「C’est rare que Mineo-kun aille sur les lieux de l’incident. D’habitude il traîne toujours ici, et même s’il va se promener, il évite de s’approcher des endroits en rapport avec l’affaire.」

Kageyuki Shiraishi 「…Je vois. Tu connais bien les personnes d’ici. Je me demande si tu nous suis ?」

Kei Okazaki「Haha, c’est un secret de fabrication.」

Takeru Sasazuka「Alors, qu’est-ce que tu viens faire ici ? Donne nous ton cadeau de visite et vas-t-en.」

Kei Okazaki「Ce n’est pas sympa… Takeru-kun et Shiraishi-san aussi, vous voulez en savoir plus sur Ichika-chan, n’est-ce pas ?」

Takeru Sasazuka「Quoi ? Ça ne m’intéresse pas.」

Kageyuki Shiraishi 「?  Qui est « Ichika-chan » ?」

Kei Okazaki「Quoii…? Vous deux, vous faites pourtant partie de ceux qui ont une route, ça vous va comme ça ?」

Takeru Sasazuka「J’ai déjà fait quelques recherches sur l’idiot de chat (Bakaneko). Si c’est des informations en rapport avec Adonis, je veux bien écouter.」

Kei Okazaki「Ce n’est pas ça, mais comment elle se comporte d’habitude. Vous êtes particulièrement froid avec elle… C’est nécessaire pour pouvoir s’entendre avec elle, non ?」

Takeru Sasazuka「C’est inutile. Bien s’entendre va permettre de résoudre l’affaire ?」

Kageyuki Shiraishi 「Ah, quand on parle de Bakaneko, c’est de cette fille qui porte un collier. Oui, ça m’intéresse. Qu’est-ce que l’on peut ressentir dans la situation où l’on peut mourir n’importe quand ? J’ai bien envie de lui demander.」

Kei Okazaki「Hmm… Je ne suis pas Yanagi-san, mais laisser Ichika-chan à ces deux là m’inquiète.」

Takeru Sasazuka「Je n’ai pas envie que ce soit toi qui me dises ça. Du coup, rentrons dans le sujet principal.」

Kei Okazaki「Alors, cette fois regardons ça.」


— Un certain jour de décembre, Maison des Hoshino

Ichika Hoshino「Je suis rentrée. …Tiens, une paire de chaussures en plus de celle de Kazuki… C’est peut-être Sera-kun.」

Akito Sera「Ah, Onee-san. Bonsoir, je suis venu.」

Ichika Hoshino「Sera-kun, bonsoir. Où est Kazuki ?」

Akito Sera「Il est allé au conbini… Je pense qu’il va bientôt rentrer.」

Ichika Hoshino「…Je vois. Dis, Sera-kun… Comment va Kazuki ces temps-ci ?」

Akito Sera「Hein ?」

Ichika Hoshino「Je me demande comment ça se passe à l’école… Avec ce qu’il se passe à Shinjuku, c’est dangereux avec cette affaire ? Il y a aussi beaucoup d’écoles qui ont fermés… Il ne m’en parle pas beaucoup.」

Akito Sera「… Je vois qu’il n’en parle pas beaucoup chez lui. Au quotidien, il est très ouvert. Il s’amuse maintenant qu’il a trouvé ce qu’il voulait faire. Mais c’est vrai qu’avec le danger qui court,  c’est un peu difficile. En ce moment, j’ai l’impression qu’il se donne à fond dans sa passion.」

Ichika Hoshino「Je vois… Il ne te cause pas de souci ?」

Akito Sera「Non aucun. C’est plutôt moi qui me sens soutenu… C’est vraiment quelqu’un de bien qui pense à ses amis.」

Ichika Hoshino「Alors tant mieux. Je suis sa sœur alors j’ai un peu honte de dire ça mais, occupe toi bien de Kazuki.」

Akito Sera「D’accord. …Ah, mais.  Occupez vous aussi de lui lorsque vous ne travaillez pas. Il dit peut-être des choses provocantes mais… Il n’y a pas de mauvaise personne dont sa famille se soucie.」

Ichika Hoshino「D’accord. Mais si je m’en occupe trop, il ne va pas trop aimer alors je vais y aller doucement. Je vais faire de mon mieux pour qu’on puisse trouver du temps pour discuter ensemble.」

Kazuki Hoshino「…Qu’est-ce que vous faites devant l’entrée ?」

Ichika Hoshino「Kazuki ! Bon retour.」

Kazuki Hoshino「…Tu n’as rien dit de bizarre à Akito, j’espère.」

Ichika Hoshino「Des choses bizarres… On a juste discuté. Aujourd’hui, Sera-kun reste pour la nuit ? Tu as bien prévenu tes parents–」

Kazuki Hoshino「Akito, allons dans ma chambre.」

Akito Sera「Excusez-nous, Onee-san. Je préviens mes parents. Ça ne pose pas de problème que je dorme ici ?」

Ichika Hoshino「Bien sûr, il n’y a pas de problème mais…」

Kazuki Hoshino「Si l’on ne fait pas de bruit, il n’y rien à redire. Ne parles pas de ce qui ne te regarde pas.」

Akito Sera「Kazuki. Pas besoin de parler de cette manière. Ta sœur est juste inquiète–」

Kazuki Hoshino「Inquiète ? Elle est juste inquiète qu’on lui cause des problèmes. Je vais en premier dans la chambre.」

Ichika Hoshino「…」

Akito Sera「…Je suis en quelque sorte désolé.」

Ichika Hoshino「Tu n’as pas à t’excuser. Fais comme chez toi. Je m’occuperai du petit-déjeuner de demain.」

Akito Sera「Ouah, merci beaucoup. J’aime beaucoup votre cuisine donc je suis content.」

Ichika Hoshino「De même, je suis contente de toujours te voir la manger délicieusement….Kazuki ne me donne jamais son avis peu importe ce que je cuisine.」

Akito Sera「…Ne vous en faites pas. A partir maintenant, vous pouvez encore y arriver.」

Ichika Hoshino「Hein ?」

Akito Sera「Je vais aussi essayer de lui dire implicitement. Il n’arrive juste pas à être honnête, j’espère que le jour où vous pourrez discuter pleinement arrivera.」

Ichika Hoshino「…Merci, Sera-kun.」


— Un certain jour de décembre, dans l’agence de détective

Kageyuki Shiraishi 「Cette vidéo, où est-ce que tu l’as eu ?」

Kei Okazaki「Comme je l’ai dit, ce sont des images vidéo. Au passage, dans l’histoire principale cette méthode n’est pas utilisée.」

Takeru Sasazuka「…Tu apportes de bonnes données, pour quelqu’un comme toi.」

Kei Okazaki「Hein ? Il y avait des informations qui t’ont intéressées ?」

Takeru Sasazuka「En quelque sorte. Je vais me concentrer quelques instants. Ne me dérangez pas.」

Kageyuki Shiraishi 「Tiens, il s’est tourné vers son PC. Quand ça arrive, inutile de lui adresser la parole.」

Kei Okazaki「Takeru-kuun. Je pose tes donuts ici.」

Kageyuki Shiraishi 「…Et donc, elle avait un petit frère. C’est aussi ce qui a intrigué Sasazuka-kun peut-être ? Ça pourrait être une de ses faiblesses.」

Kei Okazaki「Shiraishi-san. Ce projet n’a pas pour objectif de trouver ses faiblesses.」

Kageyuki Shiraishi 「On peut réussir à tirer les véritables intentions d’une personne lorsqu’on apprend des choses dont elle ne veut pas qu’on y touche. Je n’ai pas l’intention de m’en servir pour l’instant mais on n’a rien à perdre à le savoir.」

Kei Okazaki「D’accord, j’ai compris. Je lui dirais de ne pas s’approcher de toi moins d’un rayon de 50 mètres.」


Fin


ss2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s